Me contacter

Les outils du mois

Chaque mois, découvrez de nouveaux outils pour faire du décodage biologique et suivez en direct mon travail d'auteur. Ce mois-ci : la conjonction de plusieurs conflits et les consultations.


La conjonction de plusieurs conflits est fréquente. Il existe en effet de nombreux conflits complexes où la personne est simultanément sous l'emprise de deux, voire de plus de deux conflits actifs.

Lorsqu'il y a conjonction de deux conflits actifs, le cerveau inconscient fait la résultante : il envoie la solution (la maladie) qui correspond à la moyenne des deux.

Il faut donc décoder des deux conflits en conjonction pour que la maladie s'arrête. En effet, si on trouve seulement une des deux composantes mais pas l'autre, on reste en conflit actif et la maladie est entretenue (ou une autre maladie apparaît à la place).

Les conflits en conjonction entraînent la nécessité pour le psychothérapeute de réussir à faire une synthèse entre deux ou plusieurs conflits et le lien avec la maladie du patient pour arriver à obtenir 100 % de la solution théorique des différents conflits en conjonction.

Outre que la maladie s'exprime par un conflit biologique ou la résultante de l'association de plusieurs conflits biologiques, elle se matérialise dans un endroit précis du corps en fonction des éléments suivants : le traumatisme (l'endroit où il a lieu) et/ou la fonction (de l'organe concerné) et/ou la symbolique et/ou la mémoire (d'un événement qui a touché cet endroit) et/ou la particularité de cet endroit du corps en fonction des mémoires généalogiques et/ou plus largement du code biologique archaïque de fonctionnement.

Les conflits biologiques multiples (plus de deux) créent un système de maillage conflictuel. C'est le cas notamment lors des gros chocs. A l'image de la toile d'araignée, sans cesse reconstruite dès qu'un fil est arraché et dont on ne se débarrasse qu'en l'ôtant toute en une fois, le maillage se reconstitue en permanence s'il n'est pas solutionné en une fois dans sa totalité.

Lorsqu'on souhaite mettre en pratique le décodage biologique, par exemple au sujet d'une pathologie personnelle, on peut y arriver par soi-même, en utilisant des informations que l'on a reçues lors de séminaires ou que l'on a trouvées dans des livres. Mais il est parfois nécessaire de le faire avec l'aide d'un(e) psychothérapeute spécialisé(e) en décodage biologique. Dans ce cas, cela se fera dans le cadre de consultations individuelles ou familiales en son cabinet. Si le patient est adulte, les consultations sont généralement individuelles. Si le patient est enfant, les consultations sont en général et de préférence familiales, en présence des deux parents. En effet, vu l'implication des parents (des conflits des parents) dans les conflits des enfants, leur présence permettra plus facilement d'en faire le décodage.